La cavalerie déboule !

Après l’endurance de Château-Gaillard en mai, plus possible de continuer comme ça. 9,5 chevaux à la roue et un Petit Pois qui se fait déboiter dans tous les sens en sortie de chaque virage. Il fallait absolument libérer ce petit 125.

Première étape : le filtre KN. Normalement, le flux d’air dans le moteur est plus important, et le calculateur d’injection est censé prendre ça en compte. On l’avait à Château-Gaillard mais on ne peut pas dire que ça ait fait des miracles. Le moteur était tellement anémique qu’on a soupçonné un défaut de compression. Un petit tour au garage a infirmé cette hypothèse : la compression est pile à la valeur préconisée par Honda. Le mécano nous indique une piste d’amélioration, qu’on avait déjà envisagée : se débarrasser de notre bruyancieux qui ne sert à rien sauf à annoncer sa présence, et par la même occasion de la ligne d’origine qui ne laisse pas circuler les gaz d’échappement. Pour la nouvelle ligne on a opté pour la marque Black Widow qui a pour mérite d’avoir des modèles très abordables ; et de toute façon rien n’aurait été pire que ce qu’on avait déjà.

Nous sommes passés par le circuit d’Eyguières pour tester la nouvelle ligne. on a constaté un comportement différent de l’ancienne : plus de patate à mi-régime, mais un creux à haut régime. Bref ce n’était pas un Petit Pois aux stéroïdes, loin de là, mais il avait du potentiel.

Du potentiel pour quoi ? Pour une reprogrammation moteur ! Nous avons monté un boîtier Power Commander 5 et confié la moto aux bons soins de Race Experience Shop, un préparateur de motos dont le patron n’est autre que Sébastien Gimbert (champion de France Superbike, vainqueur des 24h du Mans et du Bol d’Or). Ils font des prépas moteur pour tous type de motos, de la 125 à la Moto2, en passant par les TMax (oui, oui), que ce soit avec l’ECU d’origine ou un boitier additionnel. Mais aussi des préparations de fourches et amortisseurs Ohlins. Et ils sont aussi revendeurs de matériel racing (lignes d’échappement, amortisseurs, jantes, etc).

Le Petit Pois est entre de bonnes mains

Le tout avec un grand professionnalisme puisque leur expérience bénéficie directement à leur propre team. Sébastien Gimbert dirige également une école de pilotage destinée aux enfants, pour leur faire découvrir et apprendre à maitriser le pilotage d’une moto de course.

Les motos de l’école, pour tous âges et tous niveaux

La préparation a été assez longue, puisqu’il a fallu pas moins de 50 passages au banc de puissance pour élaborer la courbe rentrée dans le Power Commander. Autant dire qu’à chaque fraction de la poignée de gaz la moto donne tout ce qu’elle a. Et à la clé, un gain de +3 chevaux pour nous amener à 12,5 chevaux !

Voilà la belle courbe de notre Petit Pois

Nous l’avons donc testée lors de la course suivante sur le circuit du Creusot, et on peut dire que son comportement a radicalement changé. Fini le creux à la remise des gaz, finie l’impression de s’enliser en sortie de virage. Après ça reste une 125, et il faut la cravacher pour en tirer le meilleur. Pour cette course, ce fut dur pour les pilotes. Mais le vaillant Petit Pois est là, prêt à en découdre. Tout comme les quatre pilotes de la PET qui reviendront en septembre au Creusot pour la revanche des 12h12.