Fromage et dessert ?

En 2015 on voulait faire Lédenon en 2016. Lédenon a été annulé.
On a donc choisi Bresse. Bresse a été annulé.
On a donc choisi Dijon pour 2017. Dijon a été annulé.

En fait, l’O3Z a même mis la clef sous la porte. Il y a maintenant l’Ultimate Cup. Avec des circuits… qui nous plaisent moins et/ou des dates pas super. Et des tarifs qui ont fait +30%. Et un manufacturier unique avec lequel nous n’avons jamais roulé. Donc en gros un week-end où avec inscription + pneus, ça tourne à plus ou moins 2000 balles.

Mais on a envie de faire une course en 1000. Ça fait trop longtemps qu’on la prépare.

On a donc regardé les dates et les circuits. Albi en mai est le meilleur candidat même si c’est un circuit qu’on ne connait pas. On a donc cherché des roulages mais on n’en a pas encore trouvé. Donc l’option serait d’y aller un peu à l’arrach, sans avoir posé nos gommes sur ce tourniquet avant la course.

D’un autre côté, on prépare une saison bien sympathique en 125: une course au Luc en mars, et quelques courses le reste de l’année: Le Creusot en juin, Alès en octobre. Et peut être Château-Gaillard dans l’Ain en mai.

On se pose donc la question: est ce qu’on veut courir deux lièvres à la fois ? Doit on se donner à fond pour une course en 1000 et 3-4 courses en 125 ?

On a alors pesé le pour et le contre de faire les deux. Et on ne va pas faire durer le suspens plus longtemps, on ne va pas faire de course en 1000 en 2017.

Là normalement vous vous demandez ce qui nous passe par la tête. Voire vous vous exclamez « mais bordel, vous en rêvez de cette course ! » (surveillez votre langage).

Et justement c’est parce qu’on en rêve qu’on ne veut pas la faire cette année. J’insiste bien sur cette année car on espère bien faire une course avec les CBR. Qu’on va garder d’ailleurs, vu que c’est les plus belles du monde. Mais là, on n’a pas envie de s’investir pour un truc foireux. Peut être que l’orga de l’Ultimate Cup est super bien et vaut tous les sacrifices, mais cette année on va passer notre tour pour le côté découverte. Pas envie de se retrouver, encore, avec une course annulée.  On a un moral d’acier, mais là il s’est pris quelques coups de scie. Puis y a le côté circuit aussi. On voulait rouler sur un circuit connu ou un circuit qui roxe comme Dijon, et on se retrouve avec Albi. C’est peut être un circuit super sympa mais c’est pas là où les 1000 vont pouvoir exprimer tout leur potentiel (comprendre, pourrir les gars en 600 qui sont plus rapides que nous en virages). Bref, pour parler crûment, ça a tout du plan un peu foireux. Donc on va attendre et voir ce que donne l’orga de l’Ultimate Cup. Puis on verra en 2018.

En attendant on va se faire plaisir sur les 1000, faire des roulages avec les potes, tester Magny-Cours et Dijon si on arrive à aller à l’autre bout du monde 😉 Rouler aussi à Alès, Lédenon, voir si on trouve un plan Le Castellet. Xavier n’en avait pas vraiment profité la dernière et seule fois où on y a roulé.

Puis il y a les 125. Ouais ok, on perd en puissance. Et alors ? On pense qu’on peut se faire vachement plaisir avec moins de 15cv. Et ça va nous forcer à bosser notre pilotage. Et notre physique. Car notre première course va se faire sur un circuit qu’on connait par cœur, un « grand » circuit pour une 125, mais les autres vont être sur des circuits de kart. Et là va falloir balancer de gauche à droite. Puis accessoirement, ça coûte moins cher. Mais vraiment moins cher. En pneus, en essence et en inscriptions. Donc on va rouler plus : pour un engagement en Ultimate Cup on peut faire quatre courses en 25 Power.

Par contre, il n’est pas impossible qu’on ait besoin d’un coup de main sur une course ou deux. Faites-nous signe dans ce cas là.

 

 

 

 

4 thoughts on “Fromage et dessert ?

Laisser un commentaire