Du circuit pour s’entrainer au circuit

Comme vous le savez, depuis janvier on bosse dur. On a enchaîné les roulages, on s’entraîne aux relais d’endurance avec tout le Team, et surtout, on ne néglige pas l’entraînement physique. Alors pour sculpter nos corps d’athlètes on s’est inscrits dans une salle de sport. Pas une de celles avec un grand miroir pour discuter avec ses biceps pendant des heures (« oh que tu es ferme et bien formé, biceps droit » – « mais oui, toi aussi biceps gauche, ne sois pas jaloux »). Pas non plus le genre où les mecs passent plus de temps à se prendre en selfie qu’à pousser de la fonte. Non, on a opté pour Keepcool : une salle plutôt axée fitness, mais avec des machines de muscu quand même, et des cours en vidéo. Et un des grands atouts, c’est l’élaboration du projet sportif par un coach, qui nous suit régulièrement. Ça motive à être assidu et régulier : on sait pourquoi on vient, a priori on ne fait pas n’importe quoi, et le programme évolue en même temps que nos progrès. Et le côté fitness est agréable aussi : pas de golgoths qui ne pensent qu’à la taille de leurs bras, mais des gens qui veulent améliorer leur condition physique. Ça va de la personne qui aimerait perdre un peu de poids à des sportifs qui veulent avoir une condition physique au top, comme la boxe thai par exemple.

Et des progrès on en a fait. Meilleur souffle, meilleur cardio, on arrive à tenir 1h d’affilée sur la moto, et on garde notre mobilité et notre concentration quasi tout le long. Pour ça, en plus de la musculation, rien ne vaut de bonnes séances de cardio. Alors suivre des cours en vidéo c’est efficace (et pratique, pas d’horaires de cours à respecter), mais c’est aussi sympa de s’entrainer à plusieurs. On fait donc régulièrement du « circuit training ». Ce circuit-là, c’est sans moto ni combi, mais avec un coach et une brochette de volontaires de tous niveaux.

Le principe est simple, et basé sur la méthode Tabata : 30 secondes d’effort puis 10 secondes de repos. Et on enchaine. Pour que ça reste ludique, on ne répète pas le même exercice de façon monotone, mais on change d’atelier à chaque fois. Les exercices sont variés : abdos, squats, burpees (pompes suivies d’une extension), fentes, etc… de quoi faire travailler tout le corps, et se forger un cardio en béton. Le seul mot d’ordre, c’est de se donner à fond, quel que soit son niveau. Il y a toujours plusieurs versions aux exercices, de quoi ne pas décourager les moins entrainés tout en donnant un challenge à tout le monde.

Autant vous dire qu’on a tout de suite adhéré, et que les Daft Punk (on ne sait vraiment pas d’où nous vient ce surnom 😉 ) sont devenus des fidèles des circuits. Et pas question de faire les choses à moitié, on se donne à fond. Bon, au début, ça a valu une petite réputation à Seb qui manque de réserves, et qui donc avait tendance à se sentir mal, mais maintenant tout est réglé, et on sort de là vidés mais en ayant travaillé à fond. Certains nous considèrent même comme des machines, ce qu’on va prendre comme un compliment.

Quelques conseils : il ne faut pas avoir l’estomac vide avant de se lancer, sous peine d’avoir une petite faiblesse en plein effort. Et penser à s’hydrater tout le long, car vous allez transpirer ! Soyez échauffés avant de vous lancer, et ne négligez pas les étirements en fin de séance. Mais c’est valable pour n’importe quel effort physique… même les roulages sur circuit. Que le temps soit froid ou chaud, buvez le plus de flotte possible entre les sessions, ça vous évitera la crampe surprise de fin de journée.

Bref la boucle est bouclée, que ce soit sur piste ou en salle de sport, il faut croire qu’on aime tourner en rond !

Laisser un commentaire