Xavier #28

J’ai donc passé le permis en 2005, juste avant que mon code ne se périme. Bien que ne venant pas d’une famille de motard, j’ai tout de suite accroche et je me suis acheté un magnifique bolide, un monstre de puissance, une XJ600N rouge!

J’ai ensuite converti ma chérie à la moto et j’en ai profité pour monter un peu en gamme avec une er6n. Après ça, on a enchainé les motos avec une SV650S, une Street R (miam le triple), une CB1000R, une Duke (elle me manque encore, un vrai jouet pour sale gosse) suite à la naissance de notre petit monstre. Comme ma chérie ne pouvait pas se passer de moto, on a acheté une antique GPZ500. Quand à la Duke, elle a été revendue pour une ZX6R de 2000 afin d’avoir une sportive pour la piste, la Duke étant plus à l’aise dans les virolos de l’arrière pays que sur circuit.

Ma première experience de piste s’est faite en 2007 avec une er6n lors d’un stage. Durant quelques années j’ai fait de la piste en dilletante, avec quand meme une progression visible:

Sur la fameuse piste qui monte a Gourdon 😉 IMG_2655.JPG

Lors d’un essai Honda en 2008: Xavier.JPG

En 2011 avec la Street Genou.JPG

En 2012, je commence a bien me prendre au jeu et à la fin de l’année, je craque et m’achète une Zx6R de 2000 qui fera route et piste. Et c’est en 2013 que je fais une saison complète, avec un roulage par mois en moyenne. Malheureusement, a la fin de l’année deux soucis arrivent: la GPZ de ma chérie est morte et ma 6r aussi, deux casses moteurs (dans un cas, deux soupapes tordues, et dans l’autre, l’électrode d’une bougie s’est cassée). On décide de prendre une pure pistarde pour moi, et une « routière » pour les deux. Mais le budget est serré et je dégote une ZX6R de 2000 pure pistarde… oui c’est la même, comme ça j’ai des pièces de rechanges. L’hiver sera rempli par la préparation de la moto (enfin surtout les polys) et c’est en 2014 que je chevauche fièrement ma 6rbis « double face » 6rbis_01.jpg

L’année 2014 a commencé par quelques roulages au Luc, et s’est continué avec un stage à la De Radiguès Riding School.

Laisser un commentaire